Des jours sans fin

Le jeune Thomas McNulty est contraint de quitter une Irlande affamée. Il part tenter sa chance en Amérique et y rencontre un beau jeune homme, tout aussi pauvre que lui : John Cole.

Ensemble, en s’aimant, ils surmontent les difficulté énormes qui surgissent de toutes part dans ce pays non pacifié : les combats entre l’armée et les Indiens, entre Nordistes et Sudistes …

Thomas et John vont former une vraie famille puisqu’ils vont adoper une jeune enfant sioux qu’ils vont adorer Wyona.

Les combats sont terrifiants, le froid insupportable, la faim est là, souvent, et malgré tout, les personnages parlent le langage de l’amour et de la raison.  Ils cherchent à comprendre la logique des évênements et leur enchaînement ; Ils sont attentifs au monde qui bouge, à ses terreurs et dans le chaos, recherchent les raisons de vivre … et en trouvent .

Des jours sans fin est un très grand roman ; Il est tout à la fois puissant et ultra sensible. Le thème de l’homosexualité y est traité d’une manière magistrale.

Ce livre, bien ancré dans une histoire violente, est un hymne à la vie, à l’amour et à la tolérence.